• lemardeleydiet

Les acides gras dans le diabète

Mis à jour : janv. 18

Le diabète, maladie du pancréas, entraîne des déséquilibres dans les mesures de glycémie, c'est-à-dire dans le taux de glucose sanguin. On parle donc souvent de "sucre" dans le diabète. Pour autant, les acides gras sont aussi à prendre en compte.



Lien entre acides gras et insuline


L'insuline, fabriquée par des cellules dans le pancréas, est sécrétée puis libérée pour arriver dans la circulation générale et faire baisser la glycémie, c'est ainsi que le glucose va venir nourrir les cellules qui ont besoin de glucose pour vivre ou pour faire des réserves.

Si on regarde de plus près les cellules graisseuses du corps (les adipocytes), celles-ci ont une qualité très importante qui est la flexibilité: elles vont donc se vider quand les acides gras sont libérés et se remplir quand les acides gras sont apportés par l'alimentation.

Or, par l'effet des régimes à répétition (effet yoyo), ces adipocytes vont s'entourer de fibrose, une texture collante qui vient figer et réduire cette plasticité: les cellules deviennent donc insensibles à l'insuline: ne faisant plus son effet, l'insuline va devoir être secrétée en plus grande quantité, forçant le pancréas à produire encore plus.


Ainsi, il existe un lien entre les acides gras et l'insuline, et donc les acides gras et le diabète.



Lien entre acides gras et facteurs de risques cardio-vasculaires

"Qu'est-ce qui n'est pas bon pour le cœur ?"


L'excès d'acides gras saturés entraîne une hausse du cholestérol avec une prédominance du LDL, dit "mauvais cholestérol" , qui, au fur et à mesure des années, vient altérer les artères et devenir un facteur de risque cardio-vasculaire. Ainsi, une consommation riche en acides gras saturés va prédisposer aux accidents cardiovasculaires: AVC au niveau cérébral ou artères coronaires bouchées menant à un accident cardiaque.


En région Picardie, les centres hospitaliers proposent un service particulier pour la prise en charge des facteurs cardio-vasculaires, ce sont les Pôles de Prévention et d'Education du Patient Vous pouvez les contacter pour un accompagnement pluridisciplinaire, pris en charge par l'Assurance Maladie, avec une offre d'ateliers, sur les thématiques de l'alimentation équilibrée, cardioprotectrice...



Le choix des acides gras

"Quelles sont les graisses saines ?"


Il est primordial de voir quels acides gras sont consommés chez le diabétique, afin de pouvoir les équilibrer. Il ne s'agit pas d'enlever tous les acides gras saturés, mais de ne pas les consommer en excès, et de la même manière pour les acides gras insaturés, de bien équilibrer omégas-3 et omégas-6. Nous avons besoin des matières grasses pour le bon fonctionnement du corps, et une alimentation équilibrée en contient.


Quels aliments privilégier?


Les aliments riches en acides gras saturés, que sont le beurre, le saindoux, le lait et la crème de coco, l'huile de palme, les viandes grasses, les produits laitiers (fromages) sont à limiter, mais pas à supprimer. En effet, le beurre apporte des vitamines A et E, qui jouent un rôle important pour la vision par exemple, tandis que les fromages apportent du calcium en grande quantité, et les viandes plus grasses permettent de diversifier l'alimentation et d'apporter des vitamines du groupe B notamment.


Pourquoi prendre des oméga-3 ?

Les aliments riches en acides gras insaturés, dits "bons gras" sont les matières grasses végétales (margarine, huiles de toutes sortes), les poissons gras type saumon, sardine, maquereau... Certes ils sont bons pour la santé, mais c'est surtout le ratio omégas-6/omégas-3 qui est important: le ratio doit être inférieur à 5, alors que l'alimentation est souvent trop importante en omégas-6 par rapport aux omégas-3.



Où sont les omégas-3?


Les omégas-3 se trouvent dans certaines margarines, qui peuvent être tartinées au petit-déjeuner, mais aussi dans certaines huiles, telles que l'huile de colza, de soja et de noix.

Pour des raisons économiques, on conseille généralement l'huile de colza, peu chère, à réserver aux assaisonnements puisqu'elle ne résiste pas à la cuisson.



Récapitulatif des huiles à utiliser


Assaisonnement: huile de colza, soja ou noix


Cuisson basse température: olive


Fritures: la question demeure complexe, car si l'huile d'arachide résiste bien aux cuissons à haute température, elle reste riche en acides gras saturés. Aucune huile n'est vraiment idéale pour les fritures, on conseille donc de limiter les fritures pour préserver sa santé.

Pour rappel, les fritures, ce sont : les frites, le poisson pané, les cordons bleus, les nuggets industriels, les pommes-noisettes, donc cela peut rassembler par mal d'éléments dans une cuisine à destination des enfants...attention donc aux fritures trop régulières!



Si vous vous posez des questions sur votre alimentation et sur votre état de santé, vous pouvez me contacter pour un diagnostic nutritionnel.



Magali Le Mardeley Diététicienne Compiègne

lemardeleydiet@gmail.com

06 17 56 30 60

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout